• francoisekirschereflexo

La relation d'aide Kézako ?


Selon Carl Rogers ( psychologue américain), la relation d'aide ou relation thérapeutique a pour vocation de favoriser chez l'autre la croissance, la maturité, une plus grande capacité à affronter la vie, en mobilisant ses propres ressources.





Pour le thérapeute, la relation d'aide fait appel à :

  • des connaissances psychologiques

  • de la disponibilité

  • des capacités d'écoute

  • de l'empathie

  • de la bienveillance et de la neutralité

Pour le consultant la relation d'aide va lui permettre :

  • d'identifier ses dysfonctionnements physiques, psychologiques ou sociaux

  • de remédier à ses dysfonctionnements, grâce à différents outils thérapeutiques

  • de s'impliquer et d'être acteur dans son processus de mieux être

  • de devenir autonome et auteur de sa vie

 

La méthode :

  • Aider le consultant à repérer les émotions négatives qui le perturbent

  • Etre un miroir neutre, objectif et bienveillant pour que le consultant identifie ses forces et ses faiblesses

  • Permettre au consultant de comprendre sa part de responsabilité, sans culpabilité, dans chaque situation rencontrée

  • Améliorer les relations du consultant avec les autres

  • Amener le consultant à faire des choix "adultes" en accord avec ses besoins identifiés

  • Soutenir le consultant dans sa quête d'autonomie

  • Accompagner le consultant dans les moments difficiles

 

Conclusion :


les dysfonctionnements quels qu'ils soient sont toujours l'expression d'un mal être

("Le mal à dit": maladie)

Intégrer la pratique de la relation d'aide, dans mes séances de Réflexologie, me permet d'avoir un discours adapté aux problèmes de chacun et d'avoir un travail réflexologique personnalisé pour un accompagnement au plus juste des consultants vers leur mieux être.


16 vues0 commentaire